Foire aux questions

Qu’est-ce qu’une SCPI ?

Décomposons le terme pour mieux le définir :

société civile...

Une société civile est dotée de la personnalité juridique et réunit des personnes physiques et morales qui mettent des moyens en commun dans le cadre d'une activité civile. L'objet civil de ces sociétés recouvre six grandes catégories dont celle qui nous intéresse plus particulièrement ici : l'immobilier. On y trouve entre autres les SCPI.

...de placement immobilier

La SCPI a été créée par la loi n°70-1300 du 31 décembre 1970 modifiée et aujourd'hui introduite dans le code monétaire et financier (articles L. 214-50 à L. 214-84). Par son objet social, la SCPI gérée par une société de gestion investit l'épargne collectée auprès du public pour l'acquisition et la gestion locative d'un ou plusieurs biens immobiliers sur le long terme. Quand un épargnant souscrit au capital de cette société expressément autorisée par le législateur à faire appel publiquement à l'épargne, il devient alors un «associé» (synonyme de «porteur de part»). Acheter une part de SCPI revient donc à devenir propriétaire d'une part indivise d'immeubles. Un bien dans la gestion duquel le propriétaire ne s'implique pas lui-même mais dont l'achat s'accompagne du versement régulier de dividendes (au prorata de la participation des associés) et dont la valorisation du capital s'apprécie au niveau du prix des parts.

Il existe globalement trois types de SCPI :

Les SCPI d'immobilier d'entreprise

Elles distribuent des revenus trimestriels réguliers et peuvent avoir un patrimoine :

  • diversifié (« SCPI classiques diversifiées ») composé de bureaux, entrepôts, locaux commerciaux… répartis géographiquement (en règle générale en région parisienne et dans les grandes métropoles),
  • centré sur les murs de commerce (« SCPI murs de magasins ») et composé de boutiques en pied d’immeuble, centres commerciaux, parcs commerciaux, …répartis géographiquement,
  • centré sur une région déterminée (« SCPI régionale »).

Les SCPI d'immobilier d'entreprise représentent près de 90% du marché.

Les SCPI fiscales

Elles sont en règle générale investies dans l’immobilier d’habitation et permettent aux associés de bénéficier d’un dispositif fiscal ("Robien", "Borloo", "Scellier", "Duflot" …)

Les SCPI de plus-values

Elles n’offrent que peu ou pas de rendement et recherchent la valorisation des parts provenant des reventes d’immeubles avec plus-values.