Foire aux questions

Quels sont les frais ?

A l’instar des OPCVM, il faut distinguer deux sortes de frais :

  • ceux qui sont supportés par les investisseurs lors de leur souscription ou de leur demande de rachat. Dans le cas de l’OPCI, la commission de souscription est fractionnée en deux parties :
    • d’une part, une commission acquise à l’OPCI, qui sert à couvrir les frais et droits que l’OPCI devra acquitter lors de l’acquisition des actifs immobiliers (les "frais de notaire"),
    • d’autre part, une commission non acquise à l’OPCI (le "droit d’entrée"), servant à couvrir les coûts de collecte des fonds,
  • ceux qui sont acquittés par l’OPCI, de façon récurrente ou exceptionnelle : les premiers rémunèrent les différents prestataires de gestion de l’OPCI (la société de gestion, le dépositaire, les évaluateurs immobiliers, le commissaire aux comptes) et couvrent les charges d’exploitation courante des actifs immobiliers, les seconds couvrent les coûts non récurrents : achats ou vente d’immeubles, ainsi que les gros travaux.